Accueil / flash-info-01 / Voir un psychanalyste, un psychologue, un psychiatre ?

Voir un psychanalyste, un psychologue, un psychiatre ?

Petit guide non exhaustif pour y voir plus clair.

Le psychiatre :

C'est d'abords un médecin spécialisé, il accueille des patients atteints de schizophrénie, de dépression grave, de bipolarité, de troubles de la personnalité très particuliers et d’autres pathologies. Il est à l’écoute de l’humeur du patient et en estime le suivit thérapeutique et médical.
Le psychiatre peut faire une psychothérapie, renseignez-vous, ce n’est pas toujours le cas. Dans le cas contraire il est conseillé de compléter le traitement proposé par un suivi chez un psychanalyste.


Le psychologue :

Il traite des difficultés rencontrées, des problématiques relationnelles ou personnelles.  Deuil, souffrance émotionnelle… Il travaille principalement dans les champs du conscient préconscient et répond souvent à la question : « Pourquoi ça ne va pas ? »
Certains psychologues cliniciens sont formés pour établir des tests de QI, des bilans psychologiques généraux, ou encore différentes techniques utilisées pour soigner des traumatismes (MDR par exemple)
Un psychologue peut être en institution, dans l’entreprise, école, dans le judiciaire ou autres champs bien vastes.

Le psychothérapeute :

Cela peut aller de l’hypnose, à l’art-thérapie, comportementale et cognitives, à la thérapie transactionnelle ou analytique, à une psychothérapie familiale.
Son champ d'action est vaste. Certains se sont spécialisés dans un domaine particulier. Par les entretiens en face à face, il traite les troubles relationnels, sociaux, psychosomatiques, du mal-être…
Renseignez-vous que la pratique soit reconnue, car il ne faut pas confondre « thérapeute et psychothérapeute, ce dernier est diplômé d’état.


Le psychanalyste

Le psychanalyste a suivi des études universitaires pour la théorie ou au sein d’une école fédération de psychanalyse reconnue (5 à 10 ans en moyenne), il fait parti des spécialistes de l’inconscient, des problématiques plus profonds.  Le psychanalyste a étudié la psychopathologie clinique, la sexologie, la psychologie de l’enfant et continue à se former tout au long de sa carrière.

Une psychanalyse peut se faire en face-à-face, dans une dynamique psychothérapeutique. Il n’est pas toujours nécessaire d’aller sur le divan du psychanalyste.

Le psychanalyste reçoit des enfants, des adolescents, des adultes, des couples. Il est formé en sexothérapie et en pédo-analyse.
Le psychanalyste pratique la psychothérapie. Il peut avoir été formé en psychothérapie intégrative, en Art-thérapie, musicothérapie…
La durée du soin peut varier de quelques séances plusieurs mois, selon la problématique et la nécessité du patient d’explorer, d’aller plus loin.

A savoir : Un psychanalyste ne peut être psychanalyste sérieux que si lui-même a fait une analyse sur un divan, faite par un autre psychanalyste. Le mandat des instituts de psychanalyse poursuit le cadre posé par Freud. Une fois diplômé, le psychanalyste est supervisé dans sa pratique par un autre psychanalyste plus expérimenter, il reste en lien étroit avec la Fédération dont il dépend.

La séance chez un psychanalyste, un psychologue, un psychothérapeute dure entre 45 minutes à 1 heure (de 15 à 20 minutes chez certains psychiatres).


Les thérapeutes "non-psy"

Le mot « thérapeute » n’est protégé par aucune loi. Les thérapies dites douces ne sont pas dénuées d’intérêt. Ce qu’il faut savoir, c’est que le thérapeute n’a aucun compte à rendre à personne. Parfois certains d’entre eux se veulent sérieux et sont affiliés à une Fédération reconnue. Là, plus encore, il faut évaluer votre besoin, votre problématique avant de consulter « un thérapeute ».
Les techniques sont souvent courtes, peuvent faire du bien sur le moment, mais si la problématique est plus profonde ou récurrente, il est préférable d’entamer un travail plus profond chez un psychanalyste ou un psychothérapeute.
Diverses « modes » fleurissent régulièrement, il est important d’en évaluer le sérieux et la réelle efficacité à moyen et long terme avant d’y concéder.

Me contacter

Par téléphone : 04 88 92 72 00

Les champs indiqués par un astérisque (*) sont obligatoires