Accueil / Psychanalyste / Un parcours, une vie

Un parcours, une vie

Au rythme des rencontres, quel qu’en fut le lieu, je me suis trouvée souvent dans des situations de confidence, de secrets, de douleurs indicibles de mes contemporains. Touchée par ce fait, une évidence de se former en psychanalyse principalement s’est posée. Ainsi l’approfondissement pouvait être actée dans un cadre bienveillant. Tout le long de mon parcours étrangement, les situations de vie m’ont invitée de façon simple à cette considération de trouver sens aux maux de l’âme.

La relation à l’autre fut toujours présente au cœur même de mon éducation.

Personnages fort étranges, intellectuels, artistes, archéologues, ou encore voyageurs pouvant venir du monde entier au cœur même de notre campagne bourguignonne. 

Réunis autour de la table familiale lors de soirées interminables mais riches en découverte et en humanité, pour l’enfant que j’étais, il y avait là un quelque chose, une curiosité de l’autre toujours renouvelée.

Collège et lycée pour certains d’entre nous ne furent pas une réussite. L’ennui laissa vite place à mon imaginaire, au détriment des notes et au désespoir de mes professeurs. L’acte de créer, de construire, de bâtir avait plus d’importance. Le manque de stimulation « du réfléchir ensemble » et un enseignement pour moi trop « scolaire » laissaient sans réponse mes très nombreux « oui mais pourquoi ? ».

 Je vécus l’école dans un espace si peut pédagogique et vivant, que l’adolescente que je fus en resta là dans cet exercice impossible d’entente.

Le théâtre réapparu en cette période de paroxysme d’un ennui lycéen.

Une prof de Philo à l’allure décalée et au look improbable, monta une piéce de Jean Anouilh « Antigone ». Ce le point de départ de découverte d’autres scènes.

Je montai à Paris où je suis rentrée dans une école d’art dramatique. Théâtre, littérature, philos … et c’est là que tout s’anima plus concrètement. Dans ces lieux formidables de questionnement, d’analyse, ou le jeu, le travail théâtral et l’étude de la psychologie des personnages, le poisson que je suis trouva son eau. Les confidences intimes des comédiens, connus ou non, « une sorte de Off » après le tomber de rideaux et des maux qui se disent enfin, j’écoutai avec plaisir, j’appris à recevoir des mots difficiles. Un souvenir d’enfance me revint à la mémoire, je voulais être médecin.

Je ne serais pas médecin des corps mais de l’âme ; en voici une idée incroyable, mais surtout vrai.

 Au bout de 3 ans ½, je quittai Paris pour venir à Lyon et y construire autre chose.   La reprise des études supérieures s’imposant comme une évidence pour se conclure par un diplôme de psychanalyste auprès de la FFDP.

Je continue aujourd’hui à enrichir ma pratique et à travailler en lien avec des associations humanitaire, de santé, artistique, droit, philosophie, éducatif….

Pour les courageux, la liste qui suit:

  • Metteur en scène – Théâtre – Art du Spectacle
  • Fédération française de cirque – Art du clown et de la transformation
  • Mîmes Marceau – Travail sur le corps
  • Ecole d’Arts dramatique Paris
  • Université Lyon 2 www.crppc.univ-lyon2.fr
  • Diplômée de la Fédération de Psychanalyse www.psychanalyse.fr
  • Didacticienne, Psychopathologie – Psychologie – Psychothérapie – Psychologie de l’enfant – Sexologie – Art Thérapie
  • Relation d’Aide http://relation-aide.com/
  • Formation Indigo Paris www.indigoformation.fr
    • Psychopathologie, thérapie intégrative
    • Renforcer de l’enfant et l’adolescent
    • art-thérapie
    • Sexologie et médecine
  • Formatrice des formateurs Dans l’association Cités d’Or www.lescitesdor.fr
  • Membre de Philolab – Unesco www.philolab.fr
  • Théâtre des mille et un – www.theatre1001.fr

Me contacter

Par téléphone : 04 88 92 72 00

Les champs indiqués par un astérisque (*) sont obligatoires